Joie, bénédiction et bonheur : célébrer le mariage juif

Joie, bénédiction et bonheur : célébrer le mariage juif

P. François Lestang

Professeur d'exégèse et d'hébreu biblique à l'UCLy, ccn

27/03/2023
Temps de lecture : 04:34

Dans la tradition d’Israël, on rapporte que « tout homme qui n’a pas d’épouse vit sans joie, sans
bénédiction, sans bonheur. Sans joie, car il est écrit : tu seras dans la joie avec ta maisonnée (Dt 14,26) ; sans bénédiction, car il est écrit : pour que la bénédiction repose sur ta maison (Ez 44,30) ; sans bonheur, car il est écrit : il n’est pas bon pour l’homme d’être seul. (Gn 2,18) » 1. Se marier, c’est aussi pouvoir accomplir le premier des préceptes adressés à l’humanité : Soyez féconds et prolifiques (Gn 1,28).

moins

Langues :
Français
Chaîne: Revue FOI